Uma história aromática em Bagdade

  • Maria João Ceitil

Abstract

Cet article a pour intention penser trois concepts fondamentaux: le visible, le visuel, la pensée (philosophique) qui est sous le modele du visible selon Maurice Blanchot, et l'odeur qui est invisible, qui est éloigné du visible et du penser; l'odeur: le sens le plus primitive. Dans la mesure qu'on pense en rêvam, ii y a une histoire dans le tex te: Une Histoire Aromatique en Bagdad. C'est l'hi stoire d'un homme et d'une femme qui sont dans l'impossibilité de s'aimer parce qu'ils ont perdu l' intimité du rêve et Je sens de l'odeur. L'homme et la femme nous aident à penser la problématique du visible et de l' invisible dans le texte philosophique; surtout la présence du visible et l'absence de ce qui est invisible et primitive. La finalité de ce tex te est d' introduire, dans Je texte philosophique, le langage de l'intimité: le Jangage du rêve, de la fiction, et le langage de l'odeur. Deux langages qui sont absents du discours philosophi que qui s'écrit sous l' autorité d'une raison qui laisse dehors, au-dehors ce qui est du domaine de la plus pure intimité.

Published
2001-04-02
How to Cite
CEITIL, Maria João. Uma história aromática em Bagdade. Phainomenon, [S.l.], n. 2, p. 37-50, apr. 2001. ISSN 2183-0142. Available at: <http://phainomenon-journal.pt/index.php/phainomenon/article/view/16>. Date accessed: 18 aug. 2018.
Section
Articles

Most read articles by the same author(s)