Sartre, la médecine et le procès d’infanticide de Liège: de la vie à l’Histoire

  • Grégory Cormann Université de Liège

Abstract

Le rapport de Sartre à la médecine a échappé à la critique. Son désintérêt pour les sciences justifierait l’absence dans son œuvre d’une réflexion détaillée sur la médecine ou sur la maladie. La publication d’inédits sur la morale écrits entre 1961 et 1965, lorsque s’achève la Guerre d’Algérie, demande de considérer cette question à nouveaux frais. Dans ces inédits, notamment dans Les racines de l’éthique, la question des attitudes devant la vie et devant la mort reçoit une attention décisive. On s’intéressera ici à la réaction de Sartre au procès célèbre d’infanticide qui s’est tenu à Liège en 1962, aussi connu comme le Procès du Softénon. Prenant position contre les commentaires des revues de gauche de l’époque, Sartre y déploie une attention scrupuleuse aux transformations biopolitiques que connaissent alors les sociétés occidentales. Cette attention s’inscrit, sur le fond de son histoire familiale, dans un dialogue passé inaperçu avec l’École des Annales, avec l’histoire des attitudes devant la vie et devant la mort de Philippe Ariès, mais aussi avec l’histoire des sensibilités de Lucien Febvre.


Abstract: “Sartre, Medicine and the Infanticide Trial in Liège: From Life towards History”
Sartre’s attitude toward medicine has been neglected by researchers, insofar as his disinterest in sciences would justify the absence in his work of a thorough reflection on medicine or disease. The publication of some unpublished works on morals written between 1961 and 1965, when the war of Algeria was coming to an end, asks to reassess this issue. In these unpublished works, especially in Les racines de l’éthique, the issue of attitudes toward life and death draws significant attention. In this article, we dwell upon Sartre’s reaction to the famous infanticide trial held in Liège in 1962, also known as the Softenon Trial. Taking a stand against the accusatory comments of leftist journals, Sartre pays scrupulous attention to the biopolitical transformations that Western societies are then experiencing. This attention should be understood in the background of Sartre’s family history as well as in an unnoticed dialogue with the School of Annales, with the history of attitudes towards life and death delineated by Philippe Ariès and also with the history of sensibilities outlined by Lucien Febvre.
Keywords: Sartre, Softénon Trial, School of Annales, Ariès, War of Algeria

References

[Collectif] (1935). À la lumière du marxisme, Paris : Éditions sociales internationales.
ALLOA, E. (2018). « Merleau-Ponty à Madagascar. L’épreuve de l’étranger et la décolonisation de la pensée ». Chiasmi international, 19 : 115-126.
ARIÈS, P. (1961). « Le racisme dans notre société industrielle ». La Nation française, 25 octobre.
— (1960a). L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime. Paris : Plon.
— (1960b). « Interprétation pour une histoire des mentalités ». In : La Prévention des naissances dans la famille. Ses origines dans les temps modernes. Paris : Presses Universitaires de France.
— (1954a). Le temps de l’histoire. Monaco : Éditions du Rocher
— (1954b). « L’histoire existentielle ». In : Le temps de l’histoire. Monaco : Éditions du Rocher, 291-311.
— (1949). « Attitudes devant la vie et devant la mort du XVIIe au XIXe siècle. Quelques aspects de leurs variations ». Population, 3 : 463-470.
— (1948). Histoire des populations françaises et de leurs attitudes devant la vie depuis le XVIIIe siècle. Paris : Self.
BOURGAULT J. et G. CORMANN (2014). « “Je ne connais pas Ben Sadok”. La genèse écrite du témoignage de Sartre au procès Ben Sadok ». Genesis, 39 : 57-69.
BURGUIÈRE, A. (2006). L’École des Annales. Une histoire intellectuelle. Paris : Odile Jacob.
COHEN-SOLAL, A. (1999). Sartre. 1905-1980 [1985]. Paris : Gallimard.
CORMANN, G. (2012). « Émotion et réalité chez Sartre. Remarques à propos d’une anthropologie philosophique originale ». Bulletin d’Analyse Phénoménologique, 8 (1) : 286-302.
DOMENACH, J.-M. (1965). « L’enfance handicapée ». Esprit, 33 (343) : 577-580.
DOMENACH J.-M. et P. MARIE (1962). « Les enfants déformés et le “respect de la vie” ». Esprit, 312 (12) : 1045-1063.
DUPONT, G. (2018). « Elles ont attendu 58 ans : les victimes Softenon gagnent en justice ». La Dernière Heure – Les Sports, 1er mars.
FANON, F. (2015). Écrits sur l’aliénation et la liberté. Éd. J. Khalfa et R. Young. Paris : La Découverte, 130-446.
— (2011). Les Damnés de la terre [1961]. In : Œuvres. Paris : La Découverte, 660-672.
— (1959). L’An 5 de la révolution algérienne. Paris : Maspero.
— (1952). « Le “syndrome nord-africain” ». Esprit, 20 (187), 237-251.
— (1951). « La plainte du noir : l’expérience vécue du Noir ». Esprit, 19 (179), 657-679.
FEBVRE, L. (2009a). « Une vue d’ensemble. Histoire et psychologie » [1938]. In : Vivre l’histoire. Paris : Robert Laffont/Armand Colin, 180-191.
— (2009b). « La première renaissance française ; quatre prises de vue » [1925]. In : Vivre l’histoire, Paris : Robert Laffont/Armand Colin, 783-784.
— (2009c). « Comment reconstituer la vie affective d’autrefois ? La sensibilité et l’histoire » [1941]. In : Vivre l’histoire. Paris : Robert Laffont/Armand Colin, 146-157.
— (2009d). « Techniques, sciences et marxisme » [1935)]. In : Vivre l’histoire. Paris : Robert Laffont/Armand Colin, 853-854.
— (2009e). « La vie, cette enquête continue » [1935]. In : Vivre l’histoire. Paris : Robert Laffont/Armand Colin.
— (1995a). Combats pour l’histoire [1952]. Paris : Armand Colin.
— (1995b). « Une vue d’ensemble. Histoire et psychologie ». In : Combats pour l’histoire, [1952]. Paris : Armand Colin, 207-220.
— (1968). Le problème de l’incroyance au XVIe siècle. La religion de Rabelais [1942 ; 1947]. Paris : Albin Michel.
— (1938). « Psychologie et histoire ». In : L’Encyclopédie française, t. VIII. La vie mentale, 8.12-3/8.12-7.
FLANDRIN, J.-L. (1964). « Enfance et société [Ph. Ariès, L’enfant et la vie familiale sous l’ancien régime] ». Annales. Économies, sociétés, civilisations, 19 (2), 322-329.
GAY, P. (1963). « Annales of Childhood ». Saturday Review, 23 mars, p. 73-74.
GROS, G. (2013). « Philippe Ariès sous le regard de Joseph Czapski et de Pierre Vidal-Naquet pendant la guerre d’Algérie ». Histoire@Politique, 20 (2), p. 134-154.
— (2006). « Philippe Ariès, entre traditionalisme et mentalités. Itinéraire d’un précurseur ». Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 90 (2), 121-140.
IUSO, A. (2010) « Enfances hors du temps ». L’Homme, 195-196, 103-123. Retrieved from :
MARIE, P. (1962). « Les bébés phoques ». Esprit, 30 (310), 497-500.
MAUSS, M. (1950). « Les techniques du corps » [1934, 1936]. In : Sociologie et Anthropologie. Paris : Presses Universitaires de France.
MERLEAU-PONTY, M. (2016). Entretiens avec Georges Charbonnier et autres dialogues. Lagrasse : Verdier, 333-391.
PAULUS J. et J. ROZET (1963). Le procès de la thalidomide. Paris : Gallimard.
PÉJU M. et P. PÉJU (2011). Le 17 octobre des Algériens suivi de G. Manceron, La triple occultation d’un massacre. Paris : La Découverte.
PONTALIS, J.-B. et F. DOLTO (1963). « Les mères ». Les Temps Modernes, 200 (février), 1272-1282.
ROLAND, E. (2017). Généalogie des dispositifs éducatifs en Belgique du XIVe au XXe siècle. Disciplinarisation et biopolitique de l’enfance : des grands schémas de la pédagogie à la science de l’éducation, Université Libre de Bruxelles (Thèse).
ROMAN, J. (2002). Esprit. Écrire contre la guerre d’Algérie (1947-1962). Paris : Hachette.
SARTRE, J.-P. (2015). Les racines de l’éthique [1964]. Éd. J. Bourgault et G. Cormann. Études sartriennes, 19, 11-118.
— (2013). Qu’est-ce que la subjectivité ? Éd. M. Kail. Paris : Les prairies ordinaires.
— (2010a). « Merleau-Ponty » [1961]. In : Les Mots et autres écrits autobiographiques. Bibliothèque de la Pléiade. Paris : Gallimard.
— (2010b). « Cahier Lutèce ». In : Les Mots et autres écrits autobiographiques. Bibliothèque de la Pléiade. Paris, Gallimard.
— (2005a). Questions de méthode [1957]. Paris : Gallimard.
— (2005b). « Morale et Histoire » [1965]. Éd. J. Simont et G. Cormann. Les Temps Modernes, 632-634, 268-414.
— (1987). « L’anthropologie » [1966]. In : Situations IX. Paris : Gallimard.
— (1986). Questions de méthode. Éd. rev. et annotée par Arlette Elkaïm-Sartre. Paris : Gallimard.
— (1971-72). L’idiot de la famille : Gustave Flaubert de 1821 à 1857. Paris : Gallimard.
— (1939). Esquisse d’une théorie des émotions. Paris : Hermann.
TOUSSAINT, P. (1963). Le procès de Liège. Bruxelles : Éditions actuelles.
ULLOA, P.-M. (2012). « Les intellectuels et la guerre d’Algérie ». Esprit, mars. Retrieved from :
WAROWNY, V. (2002). Informer une thèse, ou l’information au service d’une thèse. Dynamique de l’argumentation médiatique dans l’affaire du Softénon. Mémoire de fin d’études en philologie romane, Université de Liège.
— (1999). Le Procès du Softenon : 5 novembre 1962 - 11 novembre 1962 : procès d’un assassinat ou procès d’un médicament ? Mémoire de fin d’études en Sciences historiques, Université de Liège.
Published
2019-02-05
How to Cite
CORMANN, Grégory. Sartre, la médecine et le procès d’infanticide de Liège: de la vie à l’Histoire. Phainomenon, [S.l.], n. 28, p. 203-238, feb. 2019. ISSN 2183-0142. Available at: <http://phainomenon-journal.pt/index.php/phainomenon/article/view/374>. Date accessed: 26 aug. 2019.
Section
Articles